La fleur de l’audace et du courage

« Ce que l’on fuit, nous suit;
ce à quoi on résiste, persiste;
ce à quoi on fait face, s’efface »

 

 


Il est une émotion propre à tout être vivant qui lui permet d’aiguiser ses sens et de lui faire adopter des stratégies pour le maintenir en vie : la peur.

La peur peut se manifester de diverses manières : peur du noir, de l’eau, du froid, de la mort… mais aussi timidité, crainte de s’exposer, de s’exprimer ou de donner son opinion….ou peur des examens… ou encore peur de manquer ou de perdre, peur de lâcher prise, peur d’être seul, peur d’être malade…

Si la peur n’est pas vaincue, ou domptée, elle devient vite limitante : être enfermé dans ses peurs nous empêche de progresser et de nous réaliser pleinement. Au lieu de focaliser sur une solution pour surmonter sa peur, on focalise sur la cause de la peur.

Paradoxalement, la peur, si elle est surmontée, booste notre progression : de nos peurs naissent des stratégies d’adaptation et un renforcement de notre tempérament, nous poussant par la suite à nous lancer de nouveaux défis avec audace et courage, et nous ouvrant la voie à une compréhension de notre environnement, des autres et de nous-mêmes largement plus aiguisée.

Si l’on prend le cas de la maladie, et comme le rappelle le Dr Bach : “certains guérissent plus vite d’une maladie de terrible réputation que d’autres ne le font d’une maladie jugée moins grave. Cela dépend plus de la personne que de la pathologie”.

Cet exemple peut être appliqué à la peur qui fige nos capacités de guérison : nous focalisons sur les la maladie elle-même, obnubilés par notre peur des conséquences qu’elle laisse entrevoir. Et si certains se remettent miraculeusement de maladies graves, on observe souvent qu’ils se sont focalisés sur la résolution de la maladie et les stratégies pour en sortir plutôt que sur l’issue probable (mais pas certaine) de la maladie.

Avez-vous remarqué que les personnes qui vivent dans la peur développent souvent des problèmes de santé, inhérents aux blocages internes ? C’est ce que l’on appelle le psychosomatisme : le mental prend le contrôle et, submergé de messages négatifs et limitants, finit par influer sur le corps, provoquant troubles et maladies.

La peur est une émotion parfaitement légitime qui nous sauve de situations parfois dangereuses. En tenir compte est essentiel à notre vie, à notre survie. Accepter nos peurs, les accueillir en tant que potentiels de grandir est déjà un pas vers une guérison.

Chaque fois que vous ressentez une peur, arrêtez-vous, respirez profondément, frappez vos mains l’une contre l’autre en disant : stop! Et prononcez plusieurs fois le mot « CONFIANCE ».

En acceptant votre différence et votre peur, vous reconnaissez que la sensibilité est un trésor, et que votre peur peut vous être bénéfique. Ayez le courage de la regarder en face, et faites confiance à votre guide intérieur, en cultivant la conviction que chaque difficulté vous apporte une possibilité de grandir.

 MIMULUS (la muscade) est la fleur de l’audace et du courage. Elle vous soutient et vous aide à surmonter vos peurs, à vous lancer de nouveaux défis et à (re) construire votre confiance en vous.


Découvrez 38 élixirs floraux et apprenez
à vous auto-coacher avec les fleurs de Bach

e-cours spécial Fleurs de Bach

(cliquez sur l’image pour en savoir plus)