Se désencombrer de l’inutile

Une année se termine… et une autre commence… c’est comme terminer un livre et en commencer un nouveau… une nouvelle histoire…

Cette période de changement d’année m’incite toujours à faire de l’ordre et me désencombrer de ce que je ne veux plus pour faire de la place à la nouveauté et à ce que je veux vraiment. Et particulièrement cette année j’ai passé beaucoup de temps à faire de l’ordre, trier, jeter, donner… en vidant la maison de mes parents. Une expérience qui ravive des souvenirs heureux comme des souvenirs plus tristes déclanchant parfois des émotions inattendues.

Se désencombrer de l’inutile !

Comme l’écrivent Rosette Poletti et Barbara Dobbs dans leur livre « se désencombrer de l’inutile », tant de choses encombrent nos vies, Au propre comme au figuré !

Nous donnons une grande importance aux aspects matériels : acquérir, posséder, obtenir, acheter, consommer, être à la mode… La plupart du temps nous n’achetons non parce que l’objet est nécessaire, mais parce qu’il comble un manque plus profond.

Se désencombrer signifie prendre ou reprendre le contrôle de sa vie, se demander ce qui est important, essentiel, et reconnaître ce qui est inutile. Qu’est ce qui est essentiel pour moi aujourd’hui ?

En ce qui concerne les biens matériels, cela sous-entend de passer en revue, au moins tous les deux ans, sa garde-robe, ses bibelots, ses livres ou ses meubles et de donner tout ce qui n’a pas été utilisé à des institutions caritatives pour que d’autres puissent en profiter d’une part et pour retrouver un espace de vie d’autre part.

Et surprise, nous constaterons les bénéfices du désencombrement matériel : on a plus d’espace, on retrouve de l’ordre, on gagne du temps pour nettoyer et faire le ménage, on retrouve plus facilement ce que l’on cherche etc…

Simplifier sa vie, se désencombrer, c’est vivre mieux, c’est se sentir plus proche de ses désirs, de ses besoins profonds. (si vous ne connaissez pas vos besoins profonds, venez nous rejoindre sur Zoom, dans le P’tits Atelier du Bonheur du 2 février)

« Croire qu’il vous est impossible d’être heureux tant que vous ne possédez pas les choses qui vous font envie et que vous considérez comme tout à fait précieuses, c’est faux. Il n’y a pas un seul moment dans votre vie où vous ne possédez pas tout ce dont vous avez besoin pour être heureux. La raison pour laquelle vous êtes malheureux est simple : vous vous concentrez sur ce que vous n’avez pas, au plieu de vous concentrer sur ce que vous avez » Anthony de Mello

.

Se désencombrer sur le plan mental

Repérer ce qui est superflu, le dérisoire auquel nous donnons tant d’importance dans nos préoccupations quotidiennes. Les « il faut » « je dois »  » c’est bien » « c’est mal » « on ne peut pas faire autrement » « c’est normal » « pas normal » etc…

La rigidité des pensées, des croyances et messages inculqués durant l’enfance empêchent l’adaptation créative et le sentiment de bien-être. Les certitudes, le normes, les préjugés de toutes sortes et les illusions qui remplissent notre mental nous empêchent de réfléchir, de regarder ce qui est, de se poser des questions de fond, de se désencombrer.

Pour l’auteur Anthony de Mello, nous sommes tous programmés et le plus grand défi de notre vie, c’est d’arriver à en prendre conscience et à débusquer et éliminer progressivement nos programmations inutiles et néfastes.

Privilégier ce qui est beau, sain et bon, permet de se désencombrer de tout ce qui renferme, limite ou déprime sur le plan mental. Il est possible de prendre conscience de la manière dont nous regardons le monde, la vie et les autres.

Se désencombrer émotionnellement

Se désencombrer émotionnellement c’est prendre conscience de ce qui affecte notre vie, nos émotions, notre harmonie intérieure.

On peut être encombré par les ressentiments, la haine, l’amertume, la rancune, ce qui est extrêmement nocif ou encore par des souffrances relatives aux deuils.

Se désencombrer émotionnellement c’est :

  • savoir que l’on a aucun pourvoir sur le passé. Se lamenter sur ce qui n’a pas existé, sur les parents que l’on a eus ou que l’on a pas eus, sur les misères endurées durant l’enfance, sur ce qu’on aurait dû faire ou ne pas faire, sur les occasions perdues, sur la vie telle qu’elle a été vécue, ne nous sert plus aujourd’hui. On ne peut pas revenir en arrière alors libérons-nous de notre passé.
  • savoir que l’on a aucun pouvoir sur le futur. Malheureusement la vie n’est pas certaine et surtout en ce moment. Beaucoup de personnes vivent très mal cette insécurité fondamentale, qui est source d’anxiété. Nos soucis, nos préoccupations, nos relations, nos finances n’empêchent pas les imprévus, les catastrophes et les deuils. Ainsi vivre en craignant le futur, entouré d’un nuage de crainte, ne sert à rien non plus.

Lorsque nous acceptons l’idée que la seule certitude de la vie est qu’elle est incertaine, que le passé et le futur ne nous appartient pas, alors nous pouvons commencer à vivre pleinement dans le présent.

Se désencombrer émotionnellement c’est vivre au présent !

Que puis-je vivre pleinement ici et maintenant pour que ma vie et celle des autres s’enrichissent et s’embellissent ?

Se désencombrer émotionnellement c’est aussi cesser de croire que quelqu’un d’autre peut agir à notre place. C’est s’abstenir de juger. C’est lâcher prise de l’illusion qui nous amène à penser qu’il est nécessaire d’être respectable, aimé, apprécié et important.

Notre besoin viscéral n’est pas d’être aimé et appécié, mais d’être libre et d’aimer.

.

Se désencombrer spirituellement

Il convient de bien définir le terme « spirituel » qui ne signifie pas religieux. La spiritualité est en rapport avec les réflexions, le recherches à propos des grandes questions de la vie, du sens, de l’identification d’une éthique.

« Le sens du sacré en chaque être humain est une fonction naturelle, innée, enracinée dans les structures fondamentales de l’individu. Car le rapport à l’absolu et au pourquoi de l’existence est, quel que soit le système de croyance de chacun, un élément incontournable de nos vies » Patrice Eersel

Que l’on se rattache ou non à une religion particulière, lâcher prise, se désencombrer, c’est donner de l’attention à ce qui fonde notre vie, c’est régulièrement mesurer la distance entre ce que nous croyons et ce que nous faisons. Il importe de se désencombrer de tout ce qui est inutile, de tout ce qui n’est pas la compassion, de tout ce qui enferme, contraint, divise et supprime. Désencombrer sa dimension spirituelle c’est vouloir garder intact sa liberté de pensée.

Se désencombrer spirituellement commence par la capacité de se poser des questions :

  • qu’est ce qui augmente la Vie en moi ?
  • qu’est ce qui nourrit mon espérance ?
  • qu’est ce qui me soutient dans la vie pour que je devienne un être éthique ?

.

Lorsqu’on s’est désencombré sur tous les plans, alors il devient plus facile de donner de l’espace à ce qui peut advenir. S’ouvrir à ce qui vient, faire confiance, espérer, c’est le moyen le plus sûr de vivre positivement sa vie et d’accéder à la joie !

.

Nous traversons une période déstabilisante, incertaine qui génère chez beaucoup de monde de la peur et de l’anxiété.

Ne restez pas dans vos angoisses et mal-être, demandez de l’aide. Vous êtes au bon endroit pour vous permettre de vous désencombrer mentalement, émotionnellement et spirituellement.

Vous désencombrer matériellement, je peux juste vous encourager à vous y mettre, mais là c’est votre job ! Par contre je peux vous aider à vous désencombrer sur les autres plans et c’est avec plaisir que je vous reçois pour des soins thérapeutiques et énergétiques comme :

ACCESS BARS, METAMORPHOSE, REIKI SHAMBALLA, LYMPHO ENERGIE, MASSAGE

ou

pour un accompagnement thérapeutique, avec des séances sur place chez Indigo, ou si vous ne voulez pas vous déplacer, je vous propose des séances par SKYPE

Mais surtout ne restez pas avec vos angoisses et mal-être !

.

Vous avez la possibilité également de vous auto-coacher avec le

COURS EN LIGNE DE FLEURS DE BACH « S’auto-coacher et s’épanouir avec les Fleurs de Bach »

.

NOUVEAUTE

Changement de formule pour les P’tits Ateliers du Bonheur !

A partir de cette année, les P’tits Ateliers du Bonheur vous seront proposés sur ZOOM. C’est-a-dire par internet !. Vous restez chez vous bien installé devant votre ordinateur et vous suivez l’atelier à distance avec une petit groupe.

Ouvrez-vous à la nouveauté et dégustez un moment fort sympathique et enrichissant, avec des gens qui comme vous veulent évoluer, grandir, comprendre davantage qui ils sont, être à l’écoute de leur corps et de leur âme et désirent améliorer leur qualité de vie.

Voici le programme : INSCRIVEZ-VOUS aux ateliers de votre choix

Fr.60.– l’atelier les mardis de 19h à 22h ou le samedi de 10h à 13h

  • mardi 2 février de 19h à 22h Savoir Ecouter et Répondre à vos besoins
  • samedi 13 février de 10h à 13 h Comment Lâcher prise rapidement dans toutes situations
  • mardi 23 février de 19h à 22h Apprivoiser et transformer vos peurs et croyances
  • mardi 2 mars de 19h à 22h Gérer vos émotions ou comment développer l’intelligence émotionnelle
  • samedi 20 mars (module I) et samedi 27 mars (module II) de 10h à 13h Comment identifier vos blessures de l’âme (Rejet, Abandon, Humiliation, Trahison, Injustice)
  • mardi 6 avril de 19h à 22h La loi d’attraction ou comment faire pour être, faire et avoir tout ce que vous désirez

.

COURS DE MASSAGE en petit groupe

ouverts à tous et toutes, nos cours de massage sont reconnus pour la formation continue des thérapeutes ASCA et RME et se déroulent uniquement avec 4 participants.

  • Massage Lemniscate jeudi 25 février de 09h à 17h
  • Massage Relaxant : lundi 15 mars (module I) et lundi 22 mars (module II) de 09h à 17h
  • Massage métamorphique : jeudi 1er avril de 09h à 17 h

INSCRIPTION

.

« Nous sommes enfermés dans une prison et une voix nous dit : « Sors » ! Nous répondons : « Impossible, la porte est verrouillée » ! Et la voix nous dit : « Oui, mais elle est verrouillée de l’intérieur, regarde et ouvre » ! Christiane Singer