La culpabilité est-elle ringarde ?

La culpabilité est-elle ringarde ?

C’est déjà depuis 2012 que je vous envoie avec fidélité et enthousiasme,  une infolettre mensuelle, (que vous pouvez retrouver sur mon blog) traitant à chaque fois d’un sujet différent et vous informant des activités d’Indigo. Mais pour la première fois, il n’y a pas eu d’envoi le mois passé ! L’avez-vous constaté ?  

Quelques petits soucis techniques, un peu de fatigue et manque de motivation à cause de la chaleur m’ont conduit à vous laisser tomber en août.  Mon côté rigide et perfectionniste s’est senti un peu coupable ;-(   Mais finalement j’ai choisi  et accepté de ralentir le rythme pour profiter et passer des bons moments avec ma famille et mes amis.

Cette année, vous en conviendrez, nous avons bénéficié d’un printemps et d’un été formidable, et ce n’est pas fini ! Savez-vous, vous aussi apprécier et profiter de ces instants magiques que la nature nous offre,  vous arrêter, prendre du temps pour vous, sans vous culpabiliser ?

La culpabilité !  Vous connaissez ?  C’est quoi au juste la culpabilité ?

C’est le sentiment d’être coupable, fautif. Se culpabiliser c’est se condamner pour quelque chose, se blâmer, s’accuser.

La culpabilité représente une des plus grandes sources de souffrance et de misère humaine. Du point de vue mental, elle existe, mais du point de vue spirituel, l’être en nous n’est jamais coupable puisqu’il est parfait. La culpabilité nous empêche de nous accepter tels que nous sommes et de vivre nos expériences dans l’amour de soi.

Mais d’où vient-elle cette culpabilité ?

Ce sentiment provient de l’influence de nos parents, nos éducateurs, des religions (le péché originel ou le péché d’Êve qui a donné la pomme à Adam)  de nos croyances,  de nos peurs et de nos blessures non réglées. Nous nous sentons coupables car nous croyons devoir faire ce que nous avons appris ou vivre selon certaines valeurs. Plus la croyance est forte, plus la culpabilité le devient. Nous nous sentons coupables face aux autres et quand nous sommes trop exigeants et nous nous en demandons trop, nous nous sentons coupables face à nous-même, ce qui provoque de la colère contre nous car nous sommes désappointés face à nos attentes irréalistes.

Est-ce de notre faute si les autres ne sont pas heureux ?

Lorsque nous nous sentons coupables face à une autre personne, nous nous croyons alors responsables de son bonheur ou de son malheur.

On nous a enseigné que lorsque nous agissons de façon contraire aux normes des adultes, par exemple si nous n’obéissons pas ou si nous ne réussissons pas nos études, nos parents et éducateurs devenaient très déçus. Nous en avons déduit alors que c’était de notre faute s’ils n’étaient pas heureux. Ainsi nous avons appris et cru que nous étions responsables du bonheur des autres plutôt que de notre propre bonheur.

Nous croyons qu’en nous sentant coupables nous sommes plus sensibles et de meilleures personnes. Personne sur cette planète n’est ici pour rendre quelqu’un d’autre heureux. Personne n’a ce pouvoir !

La culpabilité engendre plusieurs peurs et souffrances : la peur de déplaire, d’être rejeté, de ne pas être à la hauteur des attentes des autres, en somme c’est la peur de ne pas être aimé. C’est notre estime de soi qui sera la plus touchée.

Comment ne plus se sentir coupable ?

Le seul moyen d’arriver à arrêter cette souffrance consiste à changer notre système de croyances pour arriver un jour à croire et à sentir que nous sommes des êtres uniques et remplis d’amour malgré certains comportements. Réaliser que ce n’est pas nous, dans notre coeur, qui nous nous accusons mais une partie de nous qui a appris que tel comportement était mal. Cette partie ne nous donne pas le droit d’être humain avec des faiblesses, des peurs, des limites. Acceptons, accueillons donc cette partie de nous qui se sent coupable car plus nous acceptons, même si nous ne sommes pas d’accord, plus ça va changer et appliquons la notion de responsabilité. 

En résumé, retenons que la culpabilité représente une des plus grandes entraves à l’amour de soi et à l’évolution de l’être. Elle contribue à nous maintenir dans ce que nous ne sommes pas. Elle enlève la joie de vivre, le goût du risque. Elle apporte des peurs et engendre des problèmes de santé.

Décidons 

que ce n’est plus intelligent pour nous de continuer à entretenir autant de culpabilité.

La culpabilité est donc ringarde !

Appliquons plutôt la notion de responsabilité ! 

​​   🙂 

 

Pour vous aider à vous libérer de la culpabilité  prenez la Fleur de Bach

« Pine » le pin sylvestre.

Elle vous aidera à vous redonner l’estime de votre propre personne et de votre propre travail.

Elle contribue au pardon de soi.

Consulter le répertoire des Fleurs de Bach

 

 

 Plutôt que de vous auto-accuser, vous pourriez vous auto-coacher

avec le cours en ligne : « s’auto-coacher et s’épanouir avec les Fleurs de Bach« 

Un cheminement de développement personnel pour apprendre à se connaître et s’aimer

Comment se libérer de la culpabilité

Afin de vous libérer de votre culpabilité et de vos blessures émotionnelles, pour retrouver votre autonomie et vivre votre propre vie, choisissez le coaching thérapeutique personnalisé.

Soit en séances régulières, soit avec la Journée Privilège si vous désirez un résultat plus rapide.

Choisissez du bien-être sans culpabiliser,  vous le méritez bien !

Vous trouverez chez Indigo différents soins de bien-être qui vous procurent une détente profonde de votre corps et de votre esprit. Ils vous sont donnés avec amour, bienveillance et dans le respect de chacun. Laissez-vous conseiller ou choisissez :

un massage relaxant aux huiles essentielles personnalisées, Lemniscate ou Métamorphique, un drainage lymphatique énergétique, du Reiki, de l’Accès Bars®ou une Réflexologie.

« Tant que tu t’inquiéteras de ce que les autres pensent, tu seras en leur pouvoir. Ce n’est que lorsque tu n’auras plus besoin de l’approbation de personne que tu pourras assumer ton propre pouvoir »   Neale Donald Walsch